L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 8 décembre 2021
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Questions de société et d'actualité  
 

Exceptionnels... comme les autres
Pascal Gauchon    Collectif   L'Exception américaine
PUF - Major 2004 /  25 € - 163.75 ffr. / 348 pages
ISBN : 2-13-054428-2
FORMAT : 15x22 cm

L'auteur du compte rendu : Elisabeth Yandell McNeil étudie l'anthropologie et les sciences politiques à Macalester College (Etats-Unis)
Imprimer

L’idée d’exception française, largement partagée… en France, fait oublier l’existence d’autres «exceptions» dans d’autres pays. L’Exception américaine, sous la direction de Pascal Gauchon, est un livre très à propos dans la mesure où il rappelle au lecteur que les Etats-Unis d’Amérique ont aussi la leur. Ce recueil contient vingt articles qui se concentrent sur plusieurs aspects de cette singularité américaine.

Divisé en quatre parties, l’ouvrage commence avec «L’unité par la diversité», section contenant quatre articles sur la diversité raciale et culturelle aux Etats-Unis. Des sujets peu traités hors du territoire américain sont ici considérés : l’article d’Anne-Lorraine Bujon se focalise ainsi sur l’exception sudiste. Les divisions entre Etats et entre les personnes, réelles, méritaient ces développements.

La deuxième section, intitulée «L’amour sacré de la liberté», traite cette obsession américaine mieux connue, en insistant surs les présidents et les médias. L’importance de la «société médiatique» est bien illustrée dans l’étude de Philippe Riutort. Défendant la thèse du «quatrième pouvoir», il explique que celui-ci s’accroîtrait avec une homogénéisation du «produit culturel».

«Le culte de la force de l’argent», la troisième partie, se concentre sur l’économie et la puissance américaines. Les auteurs examinent l’histoire de la puissance économique des Etats-Unis, l’importance de la technologie et de la science, le pouvoir de l’agriculture et le secteur américain des services. Ils regardent aussi le rôle des Etats-Unis dans le marché du pétrole et leur «hyperpuissance» générale par rapport aux autres pays du monde. Jacques Voisenet utilise la guerre en Irak comme exemple de cette hyperpuissance et la façon américaine d’agir unilatéralement dans les conflits mondiaux depuis les années soixante-dix.

La dernière section, «Sur le banc des accusés», aborde plusieurs aspects économiques et culturels des Etats-Unis. L’économie revêt en effet une importance remarquable pour les citoyens américains. Plusieurs présidents ont été élus grâce aux plans économiques qu’ils avaient façonnés, même si les économistes n’y croyaient guère. Cette partie du livre évoque aussi les déficits, l’écologie et la mondialisation. Yves Gervaise demande dans son article, «Américanisation ou mondialisation ?», si la société américaine est responsable de la mondialisation, une idée largement diffusée, ou si elle est elle aussi menacée par ce phénomène. L’ouvrage se clôt par un texte de Pascal Gauchon qui s’interroge sur l’avenir des Etats-Unis. Le «futur visage» américain, rappelle-t-il, est capital pour le monde entier. Si le populisme sudiste, d’autant plus manifeste lors de la dernière élection, devient plus important encore, il risque de renforcer cette «exception américaine», finalement étrange, sinon inquiétante, aux yeux européens…

Des tableaux, cartes, photos, et encarts clarifiant certains points, un dossier statistique détaillé en fin d’ouvrage, ajoutés à la qualité des différentes contributions, font de L’Exception américaine un livre captivant et complet, à lire donc.

Si son mérite est de relativiser la notion d’«exception française», montrant, outre-atlantique aussi, l’existence de valeurs culturelles spécifiques mais à vocation universelle, l’on peut néanmoins s’inquiéter des stéréotypes répercutés parfois par les auteurs, insistant plus, peut-être à trop gros traits, sur l’importance des différences (le fanatisme religieux et le racisme du sud), au détriment des traits d’union, en fait bien plus nombreux… Ne tombons pas dans le piège, mortel, de la plus petite différence… Mais cette impression, maintes fois vérifiée dans la pléthore d’essais actuellement voués à l’étrange cousin américain, est ici sous-jacente, et, la plupart du temps, les auteurs évitent les stéréotypes les plus communs.


Elisabeth Yandell McNeil
( Mis en ligne le 05/02/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Militants de la Bible aux Etats-Unis
       de Sébastien Fath
  • Les Etats-Unis d'aujourd'hui
       de André Kaspi
  • Etats-Unis, peuple et culture
       de John Atherton , collectif
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd