L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 15 octobre 2019
  
 
     
Le Livre
Sciences, écologie & Médecine  ->  
Sciences
Médecine & psychologie
Ecologie & nature

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Sciences, écologie & Médecine  ->  Ecologie & nature  
 

Enfin un livre sur le développement durable qui pose les bonnes questions
Bernard Perret   Le Capitalisme est-il durable ?
Carnets Nord 2008 /  19 € - 124.45 ffr. / 210 pages
ISBN : 978-2-355-36013-8
FORMAT : 14cm x 21cm

L’auteur du compte rendu : Rémi Luglia, professeur agrégé d’Histoire et interrogateur en deuxième année dans une classe préparatoire commerciale, est doctorant à Sciences-Po Paris où il mène une recherche sur l’histoire de la protection de la nature en France de 1854 à nos jours à travers le mouvement associatif.
Imprimer

L’absence d’introduction à l’ouvrage de Bernard Perret prend d’emblée le lecteur à contre-pied et l’amène à parcourir les premières pages avec une attentive méfiance : qu’est-ce que cet auteur qui ne prend pas la peine d’informer le lecteur, qui plus est sur un sujet polémique, de son point de vue ni de justifier un titre énigmatique car original ?

Mais, dans un subtil jeu d’opposition, il suffit de lire les quatre premières pages pour que la méfiance se mue en un délectable ravissement intellectuel tant on est subjugué par la pertinence de la problématique retenue, d’une rareté malheureusement extrême dès que l’on évoque le «développement durable». Le plaisir de la lecture ne se dément pas ensuite et l’on ne saurait trop louer l’esprit d’analyse et les qualités de démonstration dont fait indubitablement preuve l’auteur.

En effet, très clairement, Bernard Perret commence par distinguer le développement de la croissance, ce que peu de personnes font quand ils emploient le vocable «développement durable». Trop souvent, on en fait même des synonymes. Comment peut-on croire aussi aveuglément qu’une croissance pourrait se définir comme durable et donc, en théorie, s’avérer infinie ? Quand on le dit, la chose semble entendue mais qui fait l’effort d’y réfléchir et de l’écrire ? C’est heureusement le cas de Bernard Perret et c’est tout l’intérêt de son petit livre qui se lit par ailleurs de manière facile et agréable.

Ce qui est en cause dans notre monde, ce n’est pas tant la durabilité de notre développement que la nature même de celui-ci, ce sur quoi il se fonde. Le fait qu’il soit durable ou non peut être considéré comme une conséquence de ce qu’il est en réalité. C’est donc notre mode de vie et de production, notre système économique en définitive, qui est à mettre en question. D’où l’intelligence du titre proposé : Le Capitalisme est-il durable ?. Car croire qu’avec notre système de valeurs, fondé principalement, pour ne pas dire exclusivement, sur l’accumulation de capital, sur l’avoir, on puisse créer une civilisation «durable» n’est qu´une redoutable illusion. Peut-on donc faire du capitalisme un système durable ? Voilà une question qui est véritablement digne d’intérêt car d’elle découlent toutes les autres considérations, quelles soient d’ordres écologiques, humains ou économiques.

Cette transmutation du questionnement sur le «développement durable» en une problématique sur la durabilité du capitalisme a été parfaitement rendue visible tout au long de l’année qui vient de s’écouler. Alors que le «développement durable» semblait prégnant dans les interrogations mondiales (le "Grenelle de l’environnement" en France en témoigne), il a été remplacé sans coup férir, presque naturellement, par la «crise», multiforme dans ses différentes acceptions, déclinées à l’envie par les pouvoirs publics, les médias, les acteurs économiques et les simples particuliers. En fait, notre monde tourne bien autour de l’idée de croissance infinie : quand celle-ci semble assurée, on se demande comment la rendre «durable» ; quand elle défaille, on se précipite avec un "défibrillateur" afin de lui redonner toute sa vigueur.

Pour Bernard Perret, cette confusion mondialement partagée entre développement et croissance, conjuguée à la crise écologique majeure que nous connaissons, peut être assimilée à la «drôle de guerre» de 1939-1940 : on a conscience que l’on va à la catastrophe mais on fait comme si de rien n’était. Notre bien-être continue d´être étalonné par la consommation dévorante d’énergies, l’accumulation démesurée de biens divers et la destruction de la nature. La création d’une centrale électrique au charbon crée de la «richesse» (et le PIB augmente) ; la préservation d’un marais, non.

Tout au long de son essai, Bernard Perret va donc développer son analyse sur les dysfonctionnements majeurs de notre système économique ; en fait, avant tout, ceux de notre système de valeurs. Il nous incite alors à repenser notre monde et notre existence pour résoudre la terrible équation : meilleure performance, consommation drastiquement moindre. Certes, inventer une nouvelle société, car c’est bien de cela qu’il s’agit, est une utopie. Bernard Perret en a pleinement conscience mais il est aussi conscient que la seule réalité dirimante qui s’impose en ce monde est que la Terre est finie.

Alors, qui est l’idéaliste ? Celui qui prétend que l’Homme doit changer et s’adapter à la réalité ? Ou celui qui pense que la croissance économique est infinie alors qu’il vit sur une petite boule perdue dans l’univers ? On l’aura compris, Bernard Perret préfère être dans la première catégorie : celle de ceux qui, dans une clairvoyante prospective, ont l’espoir de changer le monde de demain.


Rémi Luglia
( Mis en ligne le 10/11/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Développement durable
       de Loïc Chauveau
  • Le Capitalisme est en train de s'autodétruire
       de Patrick Artus , Marie-Paule Virard
  • Désordres dans le capitalisme mondial
       de Michel Aglietta , Laurent Berrebi
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd