L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 27 janvier 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Policier & suspense  
 

Robe de soie et chapeau carré
Robert Van Gulik   Les Nouvelles enquêtes du juge Ti
La Découverte - Pulp fictions 2005 /  23 € - 150.65 ffr. / 765 pages
ISBN : 2-7071-4522-X
FORMAT : 13x20 cm
Imprimer

On ne présente plus ni Robert van Gulik, ni le juge Ti… du moins, plus aux amateurs de polar historique et ethnologique ni aux fans de la célèbre collection «Grands détectives» chez 10/18. Pour les retardataires, Robert van Gulik (1910-1967) est cet érudit polyglotte néerlandais, ancien diplomate qui eut un jour la révélation de la chine ancienne et de sa culture, et s’en inspira pour une série de 24 romans policiers et nouvelles. Son héros est un juge de la chine médiévale, enquêteur hors de pair, dont le lecteur suit la carrière dans l’immense empire T’ang (une dynastie qui régna du VIIe au Xe siècle), jusqu’aux plus hautes fonctions, une carrière parsemée de crimes à élucider.

Ce pourrait être de simples récits, dont le seul charme serait un contexte et un décor un peu originaux… Mais les aventures du juge Ti sont bien plus que cela : une re-création. En effet, Robert van Gulik n’invente pas, il plagie des textes traditionnels, mais avec un sens du rythme et de la narration qui en fait quasiment un écrivain d’époque plutôt qu’un auteur du XXe siècle. Dans un style inimitable, à la fois envoûtant et suranné, (et depuis, quelques écrivains se sont essayés, sans autant d’inspiration, à reprendre le personnage), van Gulik entraîne ses lecteurs hors du yamen (le tribunal) à travers un ensemble disparate de conventions sociales et vestimentaires, de codes religieux et culturels, dans ce qui est véritablement un passé exhumé à coup de plume.

Parsemant son texte de références culturelles (notamment religieuses, confucéenne, taoïste ou bouddhiste), il dévoile par petites touches un univers mental complexe, qui n’a rien de figé. Ce n’est pas un cours d’histoire, c’est une fresque, une initiation à une période disparue. Le juge Ti même n’est pas un héros conventionnel : subtil, entêté, il est aussi volontiers moralisateur, élitiste et, à nos yeux, vaguement réactionnaire, pas forcément séduisant avec sa longue barbe, ses sentences confucéennes austères et son dédain des plaisirs de la vie. Entouré d’une fine équipe composée de fonctionnaires des tribunaux et d’anciens brigands – «chevaliers des vertes forêts», il ne se plaît que dans la traque et l’enquête. Mais rien, ni une menace d’invasion (comme dans le Mystère du labyrinthe) et certainement pas les barrières sociales, ne l’arrête comme on le constate dans un des récits, Assassins et poètes, qui le place face au gratin de la cour impériale.

Ce nouveau volume de la collection «Pulp fiction», troisième d’une anthologie précieuse car elle regroupe chronologiquement les enquêtes, comprend quatre romans : La Perle de l’empereur, Le Collier de la princesse, Assassins et poètes et Le Mystère du labyrinthe. On y croise comme à l’accoutumée voleurs et assassins, lettrés et courtisanes, envahisseurs barbares et fonctionnaires chinois, le tout saupoudré d’une pincée de fantastique oriental (la femme renard, le fantôme, le sage inspiré…) adapté au goût occidental.

Les énigmes sont de qualité : l’histoire policière n’est pas un prétexte à une promenade érudite en Chine ancienne, mais bien une intrigue menée avec rythme, où plusieurs affaires s’imbriquent les unes dans les autres. L’auteur ne craint pas de les replacer dans une histoire plus large de la période que, insensiblement, le lecteur s’approprie. En général, il s’agit d’ailleurs de faits divers authentiques, ou de récits célèbres ré-adaptés (ce que van Gulik explique dans un aparté conclusif sur les «sources» employées : l’historien demeure !). Un délice d’écheveau policier dans un univers puissamment exotique et criant de vérité. Doucement, sans leçon plaquée artificiellement, van Gulik sait transposer son lecteur.

Agrémentée des dessins de l’auteur (toujours dans le style de l’époque), ainsi que de certains plans de ville, cette édition constitue à la fois un bel objet – que les amateurs apprécieront – autant qu’un recueil indispensable aux fans. Une nouvelle occasion de découvrir, ou de se replonger, dans un univers original, révélé de main de maître par un écrivain dont on ne se lasse pas, version orientale des meilleurs polars.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 18/04/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Enquêtes du juge Ti
       de Robert Van Gulik
  • Les Débuts du juge Ti
       de Robert Van Gulik
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd