L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 29 mars 2020
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Le style avant tout
Christine Angot   Les Petits
J'ai lu 2012 /  5,90 € - 38.65 ffr. / 185 pages
ISBN : 978-2-290-04129-1
FORMAT : 11cm x 18cm

Première publication en janvier 2011 (Flammarion)

L’auteur du compte rendu : Docteur en Littérature française, professeur certifié en Lettres Modernes, Arnaud Genon enseigne à Casablanca. Visiting scholar de ReFrance (Nottingham Trent University), auteur de Hervé Guibert, vers une esthétique postmoderne (L’Harmattan, 2007), il a cofondé les sites herveguibert.net et autofiction.org.

Imprimer

Lorsqu’on lit Christine Angot, lorsqu’on en parle, ce qu’il convient d’abord d’évoquer, c’est sa langue, son style, le rythme de sa phrase. Pour dire que l’on aime ou que l’on déteste. Quoi qu’il en soit, rares sont les écrivains que l’on reconnaît immédiatement, à la lecture des premiers mots. Christine Angot est de ceux-là. Et même si son écriture n’est plus, dans la première partie du livre, exactement celle des textes précédents – moins durassienne, pourrait-on dire –, elle reste toutefois identifiable, dans la musique qu’elle donne à entendre. Dans Les Petits, elle atteint ce que Roland Barthes nommait, dans Le Degré zéro de l’écriture (1953), «l’écriture blanche» : «un style de l’absence qui est presque une absence idéale du style ; l’écriture se réduit alors à une sorte de mode négatif dans lequel les caractères sociaux ou mythiques d’un langage s’abolissent au profit d’un état neutre et inerte de la forme». Absence idéale de style donc, devenue style…

Le style sert une fois encore une histoire d’amour, ou, là aussi, son absence, son étiolement, sa folie. Billy et Hélène se rencontrent dans un hôtel. Lui musicien, antillais, elle divorcée, une fille. Mais l’amour se tarit et s’instaure rapidement, avec l’arrivée de leur premier enfant, un lien de subordination. C’est elle qui dirige, il devient un «soldat», leur couple «un régime politique». Trois autres enfants arrivent ensuite. Les relations se distendent, l’amour s’éteint, devient lutte, haine, vengeance, notamment quand Hélène accuse, à deux reprises, Billy de l’avoir agressée, accusations qui lui vaudront plusieurs jours de garde à vue et l’empêcheront de voir ses enfants durant de longs mois. Billy subit, s’interroge : «Ne pas vivre ? Ou vivre sans ses enfants ?» C’est une sorte d’engrenage dans lequel est pris le père, comme englué dans ce rapport, aux prises avec cette femme psychologiquement perverse, impuissant devant ce qui lui arrive, impuissant devant ce qui arrive aux personnes qui lui ressemblent, «aux gens qui ne peuvent rien»…

Si le roman est d’abord mené à la troisième personne, le «je» apparaît dans le dernier tiers de l’histoire. La narratrice, Christine Angot, auteur de L’Inceste, vit désormais avec Billy et l’accompagne dans son combat pour revoir «les petits». Avec le «je», on retrouve les ressassements angotiens. L’écriture n’est plus blanche, elle prend corps. «Le style est l’homme même», écrivait Buffon. Il est difficile pour l’écrivain de se départir de ce «je», de ne pas être là, même si en fait «je», «il», cela ne change rien. Le «je» n’est jamais qu’un prétexte. L’écriture est ailleurs. Dans ce qu’elle dit des rapports humains, des relations hommes-femmes, de la vengeance, jusqu’où elle peut aller… Dans ce qu’elle dit des autres. Car les bons livres ont cette force. Ils parlent de nous. Et mieux encore, quand ils le font bien, comme ici, c’est en nous qu’ils parlent.


Arnaud Genon
( Mis en ligne le 20/07/2012 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Marché des amants
       de Christine Angot
  • Rendez-vous
       de Christine Angot
  • Les Désaxés
       de Christine Angot
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd