L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 8 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Dacca - Rochester
Nell Freudenberger   Les Jeunes mariés
10/18 - Domaine étranger 2016 /  9,10 € - 59.61 ffr. / 497 pages
ISBN : 978-2-264-06520-9
FORMAT : 10,8 cm × 17,8 cm

Première publication française en janvier 2014 (Quai Voltaire)

Sabine Porte (Traducteur)

Imprimer

Amina vit au Bangladesh où elle essaie de poursuivre des études malgré le peu de ressource de ses parents ; elle s’inscrit dans une école, Maple Leaf International, où elle apprend l’anglais tout en rêvant d’une vie autre que celle destinée aux bangladaises. Elle apprend dans cette école l’usage de l’ordinateur, s’inscrit sur un site de rencontre américain, puisque c’est l’Eldorado, et fait la connaissance de George, blanc, célibataire de 34 ans, en attente de l’âme sœur. Après des mois de correspondance, George vient la voir, le mariage se décide, le visa est obtenu et Amina quitte Dacca pour Rochester où ils se marient.

Cette trame peu conventionnelle est le point de départ d’un tissage entre deux cultures, deux modes de vie, deux sensibilités, deux religions, deux conceptions de la famille. Dès le début du roman, nous sommes dans la vie américaine d’Amina et au fil des pages nous opérons de fréquents retours en arrière, suivant le rythme de ses pensées. Elle cherche à s’adapter du mieux qu’elle peut, George également, mais l’amour sur commande n’existe pas. Il est d’autant plus difficile qu’Amina ne conçoit pas sa vie sans ses parents, surtout quand ils auront un enfant. Et la découverte de la vie amoureuse précédente de George ne la rassure pas.

Toute la pression de son éducation, le poids d’une culture ancienne pour ne pas dire archaïque, l’entrave, et cette entrave même est indissociable de sa vie, lui semble-t-il. L’obtention des visas des parents sera l’occasion de retourner au Bangladesh, de se replonger dans cette vie dont elle ne veut plus mais dont elle a la nostalgie, de retrouver un ancien amour toujours épris, de se poser en fait les vraies questions sur son départ.

Nell Freudenberger connaît bien ce pays et ses descriptions, justes, nous plongent dans un univers inhabituel et intéressant. Elle fait en permanence le parallèle entre ces deux cultures et décrit bien les difficultés de l’exil même quand il est choisi, en analysant les deux pays dans leurs différences. C’est un roman attrayant, écrit ou traduit avec application, mais embrouillé parfois par un luxe de détails du quotidien. L’auteure semble vouloir garder une prudente neutralité sur ce sujet délicat, ce qui donne des personnages assez glacés pour lesquels on ne ressent hélas pas trop d’empathie.


Dany Venayre
( Mis en ligne le 18/11/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Entretien avec Nell Freudenberger
  • Lucky Girls
       de Nell Freudenberger
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd