L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 13 novembre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Incidents domestiques
Agnès Desarthe   La Chance de leur vie
Seuil - Points 2019 /  7,40 € - 48.47 ffr. / 307 pages
ISBN : 978-2-7578-7561-2
FORMAT : 11,0 cm × 18,0 cm

Première publication en août 2018 (L'Olivier)
Imprimer

Entre les attaques de Janvier 2015 et celles de Novembre, Sylvie, son fils Lester et le père Hector, partent en Caroline du Nord, où ce dernier a obtenu un poste. Campus cossu, un pavillon vaste, et des journées d'ennui pour Sylvie. Le lecteur suit son point de vue, ses impressions, ses analyses, sur elle-même, sa famille, l'Amérique, la France, l'époque. "L'épicerie arabe, l'arabe du coin. Non. On ne dit plus comme ça. Elle se surprend à éprouver de la nostalgie pour ce terme, mais c'est plutôt une nostalgie pour une époque. Pour sa jeunesse ? Pour un temps ou Allahou Akbar était un appel à la prière, et rien d'autre ? Dire ''je descends chez L'Arabe'', ce serait comme fumer dans une chambre d'hôpital. Ça ne se fait plus".

Sylvie a atteint la soixantaine. C'est une femme... asséchée par la vie, un incident du passé, qui hante, visite, demeure. Hector, lui, rayonne, Casanova du campus dans le rôle du Français de service. L'adultère rode. Lester, qui s'est rebaptisé Absalom Absalom, est frappé d'une certaine grâce et réunit autour de lui les adolescents déchus des hautes castes lycéennes, dans une petite secte saine et ingénue.

La céramique occupe le temps de Sylvie, dans un atelier visité grâce à l'Alliance française ; elle façonne des légumes, des fruits, et des chaussures inspirées par celles de ses hommes. Elle se tait, elle observe, elle subit un cours des choses qui, en ces contrées américaines, est sensiblement autre. "Quelque chose en elle ne saille pas".

Le tout donne une sorte de chronique désabusée que le lecteur suivra, complice, dans l'attente d'un ''coup'' qui ne vient pas vraiment. Si l'écriture est cintrée, d'une belle maîtrise, le propos manque plusieurs coches. On attendait une peinture plus précise et acide de l'Amérique d'Obama dans son crépuscule républicain ; on attendait un retour en arrière plus saisissant sur les attentats du 13 novembre ; on attendait un dénouement plus vibrant qu'un simple retour à la case départ.

On pense au film The Ice Storm d'Ang Lee : un tableau intelligent sur l'ennui bourgeois, l'ennui occidental, l'ennui contemporain.


Thomas Roman
( Mis en ligne le 21/10/2019 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd