L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 20 février 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Autre  
 

Intérieurs / Extérieurs
 Loustal   Philippe Paringaux   Panoramas / Regards
Casterman - Christian Desbois 2007 /  24.75 € - 162.11 ffr. / 64 pages
FORMAT : 30 x 24,5 cm
Imprimer

Lorsque le ciel commence à s’obscurcir autant que les jours se laissent aller à raccourcir, rien de tel que de se plonger dans certains albums de Loustal pour retrouver un peu de lumière. Certains seulement, car Maître Jacques sait aussi être bien sombre, comme nous l’a prouvé sa précédente livraison, Le Sang des voyous. Mais aujourd’hui il n’en est rien : ces Panoramas et ces Regards foisonnent de tons chauds et lumineux.

Dans un format à l’italienne que dissimule un coffret « à la française », l’album est en quelque sorte un catalogue d’expositions, puisque Panoramas reproduit des peintures à l’huile exposées à la galerie Christian Desbois cet été, tandis que Regards reproduit des peintures qui y furent exposées il y a bientôt quatre ans. (C’est donc tout naturellement que cet album trouve sa place dans la collection Christian Desbois chez Casterman, qui a déjà accueilli, entre autres, Mattotti ou de Crécy, et s’apprête à accueillir Le Paris de Tardi.)

Tout panorama n’a d’existence qu’à travers un regard. C’est pour cela, peut-être, qu’ont été rassemblées ici les deux expositions de Loustal. Car pour le reste, il n’y a pas vraiment de lien entre les portraits de femmes nues ou quasi nues de la partie « Regards » et les scènes naturalo-surréalistes de la partie « Panoramas ». Pas de lien ? Si, il en est un pourtant, ce sont les textes de Philippe Paringaux, fidèle complice de Loustal qui, une fois de plus, sait répondre avec brio aux images de l’artiste, habillant de mots ses rêveries picturales. Librement inspiré par chaque image, Paringaux nous offre des textes, quelques phrases ou un peu plus, qui, loin d’enfermer notre regard, achèvent paradoxalement de stimuler notre imagination face à ces toiles. Et l’on se prend à tisser soi-même quelque étrange scénario né des pinceaux habiles de Loustal.

On est en Afrique, dans l’océan Indien, dans le grand Ouest américain, on est où l’on veut au milieu de paysages où la nature est reine et l’homme insolite. Et puis l’on retourne le livre et l’on entame un autre voyage, dans l’univers clos et sans doute moite de femmes alanguies au regard aussi triste que leurs formes sont pleines. Deux types de contrées bien différentes, où l’on suit pourtant Loustal et Paringaux avec le même plaisir gourmand.


Anne Bleuzen
( Mis en ligne le 27/09/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Iles et Elles
       de Loustal
  • New York sur Loire
       de Nicolas de Crécy
  • Le Sang des voyous
       de Loustal , Philippe Paringaux
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd