L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 18 septembre 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

(K)sse-tête
Roberto Calasso   K.
Gallimard - Folio 2012 /  7,50 € - 49.13 ffr. / 410 pages
ISBN : 978-2-07-044885-2
FORMAT : 11,0 cm × 18,0 cm

Jean-Paul Manganaro (Traducteur)
Imprimer

Roberto Calasso est né à Florence : il a déjà écrit aux éditions Gallimard La Ruine de Kasch (1987), Les Noces de Cadmos et Harmonie (1991), Les Quarante-neuf degrés (1995), Le Fou impur (2000), Ka (2000), La Littérature et les dieux (2002) et plus récemment La Folie Baudelaire (2012). Il s'attaque ici à Franz Kafka et à K. ou Joseph K. son personnage crée dans Le Château et Le Procès. Le livre interroge cette énigme qu'est K. ou Joseph K.

Il est certain que Roberto Calasso connaît les romans et nouvelles de Franz Kafka. Il doit en connaître certainement les moindres arcanes et les moindres mouvements. Il interroge au gré des œuvres non seulement l’écrivain mais les personnages qui hantent ses livres. Il n’y a pas de doute sur ce point : le travail de Calasso est impressionnant.

Le problème est que ce long commentaire se perd assez vite dans les labyrinthes de la narration, dans les étrangetés des personnages, dans les arcanes du style. Et le parcours que l'auteur nous offre est somme toute assez décevant car nous n’avons pas l’impression que l’auteur nous éclaire sur l’énigmatique Franz Kafka, Joseph K. ou K. Là où l’on pouvait s’attendre à un défrichage signifiant et complexe, on ne trouve qu'un récit assez plat, sans réelle aspérité. Aucune de ses interrogations ne nous surprend, ne nous déroute, ne nous accroche. La déception est grande.

Roberto Calasso se plaît plus à multiplier les interrogations souvent convenues qu’à tenter de comprendre, à la manière de Milan Kundera par exemple, ce que les œuvres de Franz Kafka peuvent encore nous apporter. Voire à proposer un éclairage nouveau ou novateur qui pourrait renverser ce que nous connaissions de l'auteur et de son œuvre. On a la désagréable sensation d’une enquête de police cherchant à dénicher les recoins obscurs soit de l’œuvre, soit du romancier... mais sans apporter une pièce nouvelle au "dossier K".


Yannick Rolandeau
( Mis en ligne le 21/01/2013 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Lettres à Max Brod
       de Franz Kafka
  • Cahiers In-Octavo (1916-1918)
       de Franz Kafka
  • Les Aphorismes de Zürau
       de Franz Kafka
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd