L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 19 janvier 2021
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Afrique de pacotille
Isabel Allende   La Forêt des Pygmées
Grasset 2008 /  6.50 € - 42.58 ffr. / 288 pages
ISBN : 978-2-253-11989-0
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

Première publication française en mai 2006 (Grasset).

Traduction de Alex Lhermillier et Nelly Lhermillier.

Imprimer

Nièce de Salvador Allende, née au Pérou, auteur de textes pour enfants, Isabel Allende s’est fait connaître du public français avec La Maison aux esprits (1994). Depuis, plusieurs de ses livres ont paru, et en particulier, aux éditions Grasset, la trilogie des aventures de deux adolescents, Alexandre et Nadia (La Cité des dieux sauvages, Le Royaume du dragon d’or).

Dans ce dernier volet, La Forêt de pygmées, les deux jeunes héros accompagnent la grand mère d’Alexandre, Kate, en reportage en Afrique noire pour un article sur les safaris. Celle-ci travaille pour l'International Geographic. Très vite, ce qui ne devait être qu'un voyage paisible se transforme évidemment en aventure échevelée, et Alexandre et Nadia entraînent au fond de la forêt Kate, le photographe Joel et Angie, la femme pilote d’avion qui devait les ramener à bon port ; il s’agit de suivre un prêtre, frère Fernando, dans sa recherche de missionnaires disparus. Ils trouveront un roi fou qui terrorise une région et seront aidés par les pygmées et tous les animaux qu’ils ont su séduire par leur gentillesse et la connaissance de leur langue (talent propre à Nadia !). En cas de trop grandes difficultés, ils ont recours à l’aide des esprits bienveillants qui les accompagnent dans leurs aventures, aux amulettes ou encore à leur possibilité de prendre la forme de leurs animaux totémiques (aigle et jaguar).

Aucun cliché ne nous est épargné, le registre complet de l’anthropomorphisme est sollicité dans ce monde où les animaux peuvent être les meilleurs amis des hommes. Bantous et pygmées s’affrontent, manipulés par de méchants blancs, ex-mercenaires, membres d’une fraternité du léopard, dont ils arborent les cicatrices rituelles. Toute une Afrique de fantaisie est campée à gros traits. Un message est transmis («Une seule essence spirituelle anime tout ce qui existe. Il n’y a pas de séparation entre les êtres, pas de frontière entre la vie et la mort»). Les bons triompheront sans surprise.

Entre Indiana Jones et Tintin, pas très loin de Kirikou, la Forêt des pygmées se lit comme un récit d’aventures destiné à un public très jeune… Le style n’y a guère d’importance, seul compte un récit à mi chemin entre fantastique et aventure classique. Les lecteurs proches de l’enfance y trouveront du plaisir, sans doute...


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 10/07/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Portrait Sépia
       de Isabel Allende
  • Mon pays réinventé
       de Isabel Allende
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd