L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 24 avril 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Moderne  
 
La Santé de Louis XIV
Dossier LE SOLEIL ET SES RAYONS
Dossier LE SOLEIL ET SES RAYONS
Le Chancelier Séguier (1588-1672)
La Santé de Louis XIV
Louis XIV
Les Oisivetés de Monsieur Vauban
Fontenelle et l'invention de l'histoire des sciences à l'aube des Lumières
Politique, guerre et fortification au Grand Siècle
Monsieur de Saint-Simon
Louis XIV
Vauban
Les Pontchartrain, ministres de Louis XIV
Vauban
Sauver le Grand Siècle ?
L'Intendance de Lorraine et Barrois à la fin du XVIIe siècle
Richelieu
La Maison médicale du Roi - XVIe-XVIIIe siècles
Le Versailles de Louis XIV
Le Roi, la cour et Versailles
Le Versailles de Louis XIV - Un palais pour la sculpture
André Le Nôtre
Louis XIV - Homme et roi
Le Roi-Soleil et Dieu
Alexandre Bontemps
Chamlay - Le stratège secret du Louis XIV
Louis XIV et vingt millions de Français
Colbert - La vertu usurpée
Régner et gouverner - Louis XIV et ses ministres
Louis XIV - L'Homme et le roi
Le Discours de vérité dans les Mémoires du duc de Saint-Simon
L'Année des quatre dauphins
Le Grand règne
L'Impôt du sang
Les Demeures du soleil
Richelieu
Colbert
Tourville
Une singulière famille
Le comte d'Argenson (1696-1764)
Stanislas Ier
Turgot
Mazarin
Colbert, marquis de Seignelay
la Monarchie entre Renaissance et Révolution
Le roi Stanislas
Colbert ou le serpent venimeux
Souvenirs du marquis de Valfons
Le Règne de Louis XIV (2 vol.)
Le Courrier du Roi en Orient
Crown, Church and Episcopate under Louis XIV
Splendeurs et misères du XVIIe siècle
Louis XIV à la conquête des Pays-Bas espagnols
Carlo Vigarani, intendant des plaisirs de Louis XIV
Les Daliès de Montauban
Mémoires de Monsieur de Gourville
Michel Chamillart
Richelieu
Les Fastes de la renommée
Les Valets de chambre de Louis XIV
Etre femme au temps de Louis XIV
Chronique de la Fronde
Le Despotisme éclairé

Ce «lointain royaume de chair et de sang» qu’on appelait Louis
Stanis Perez   - Une biohistoire du roi Soleil
Perrin - Tempus 2010 /  12 € - 78.6 ffr. / 681 pages
ISBN : 978-2-262-03196-1
FORMAT : 11cm x 18cm

Première publication en novembre 2007 (Perrin)

L'auteur du compte rendu : Professeur d'Histoire dans le secondaire et chargé de TD à l'Université Paris/Est - Marne-la-Vallée, Fabrice Charton poursuit une thèse sur "l'Académie royale des inscriptions et belles-
lettres sous l'Ancien Régime", sous la direction de Ch. Jouhaud à l'EHESS.

Imprimer

Quoi, Madame, vous vous affligez de me voir en état de bientôt mourir ? N’ai-je pas assez vécu ? M’avez-vous cru immortel ? Non, non, je sais très bien qu’il faut tout quitter.» C’est par ces mots que, sur son lit de mort, Louis XIV se serait adressé à Madame de Maintenon. Nous sommes au mois d’août 1715 et s’achève alors l’un des règnes les plus longs de l’Histoire de France. Le roi, âgé de près de 77 ans, vit ses dernières heures, et probablement jamais autant que dans cette lente agonie, le souverain n’a paru si humain. Si ces paroles de Louis XIV à la Maintenon sont restées célèbres, rares sont les historiens à s’être interrogés sur le roi de chair et de sang qui fit du Soleil son principal attribut. C’est chose faite avec la publication de la thèse de Stanis Perez. Après avoir livré une nouvelle version annotée du Journal de Santé de Louis XIV, puis un recueil commenté des récits relatifs à la mort de souverains de l’époque moderne, Perez offre ici un bel ouvrage qui lève un coin du voile à propos d’un personnage dont on croyait tout savoir.

La Santé de Louis XIV est construite autour de trois axes de réflexion. Tout d’abord, l’auteur présente un tableau très précis des nombreuses pathologies du souverain, de sa naissance à sa mort en passant par ses célèbres fistules. Apparaît sous les yeux du lecteur une sorte de conjoncture pathologique : les grands événements sont les maladies et non plus les batailles ou les actes politiques.

Le roi, personne sacrée, voit graviter autour de sa personne physique tout un essaim de médecins dont les infaillibles remèdes sont censés conserver le plus longtemps possible le corps royal. C’est que les maux du souverain, outre les souffrances qu’ils lui infligent inexorablement, apparaissent comme les déclencheurs d’enjeux qui dépassent de loin le simple corps mortel. Ainsi, à chaque maladie, tout n’est que cabales et complots, à l’intérieur et à l’extérieur du royaume, dans le secret espoir de préparer la succession. Le roi, pour assurer la stabilité du régime et asseoir pleinement son pouvoir, doit souvent mettre son corps à l’œuvre. Dans cette préservation et exposition d’un corps royal sain, les médecins jouent donc un rôle fondamental qui, sous la plume de Perez, devient une sorte d’absolutisme médical. Les médecins sont les artisans de la robustesse du roi ; une robustesse et une vigueur qui se manifestent sur les champs de bataille ou lors des fêtes de Cour, roi de guerre et roi-machine obligent. Le monarque, toujours sous contrôle médical, doit également se gaver, manifester son appétit gargantuesque devant des courtisans médusés qui assistent aux grands soupers. Mais pour que le spectacle dure, les archiatres se font diététiciens en imposant une alternance entre jours gras et jours maigres à leur royal patient. Dans ce chapitre relatif au régime alimentaire du souverain, Stanis Perez s’attaque aux nombreux poncifs qui amènent à reconnaître dans les menus royaux la marque d’une société de Cour aussi opulente qu’indifférente.

Enfin, dans une troisième et dernière partie, l’auteur s’intéresse aux représentations célébrant la santé du roi. Il montre avec finesse comment est fabriquée l’image d’un roi puissant mais absolument humain quand les panégyristes chantent la santé royale. Ne rappellent-ils pas en effet le caractère mortel du souverain ? En la matière, les célébrations autour de la guérison de la fistule de 1686 sont particulièrement parlantes. L’auteur croise ici des sources «officielles» (gazettes, relations de fêtes, gravures, poèmes, médailles, etc.) et d’autres plus officieuses (Journal de Santé, mémoires de grands commensaux). De ce regard croisé surgit la figure du roi incarnation de l’Etat et de l’aristocrate de chair et de sang. Stanis Perez préfère parler de publicité, plutôt que de propagande. Le corps du souverain crée son propre espace public, celui «de la santé du roi». On peut d’ailleurs se demander si cette publicité ne porte pas une atteinte négative à l’image royale dans la mesure où elle révèle les failles d’un corps souffrant. L’auteur montre en tout cas que ce roi fréquemment présenté comme invincible et immortel n’est avant tout, comme bon nombre de patients, qu’une faible créature prisonnière d’une étiquette qui contribue le plus souvent à accentuer ses souffrances.

Dans une conclusion particulièrement stimulante, Stanis Perez nous invite à contempler le panorama sublime et repoussant de ce «lointain royaume de chair et de sang» qu’on appelait Louis. Il ouvre également de nouvelles perspectives vers ce qu’il nomme la «biohistoire», une trajectoire historiographique encore expérimentale mais qu’il s’est déjà plu à suivre dans plusieurs de ses publications. Cette «biohistoire» n’est pas une nouvelle forme de biographie mais plutôt un type de microhistoire axée sur le vivant, le corps et les dispositifs qui les entourent. Une invitation à d’autres voyages, vers d’autres contrées…


Fabrice Charton
( Mis en ligne le 23/03/2010 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd