L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 23 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 
Dossier Napoléon
Correspondance générale
Les Royalistes et Napoléon
Les Français sous Napoléon
La Mort de Napoléon
Correspondance générale
Les Mensonges de Waterloo
Jakob Meyer, soldat de Napoléon
La Corse du jeune Bonaparte
Napoléon et Joseph Bonaparte
Correspondance générale
Cent Jours - La tentation de l'impossible
Quand les enfants parlaient de gloire
L'Aigle et la Synagogue
Nouvelle histoire du Premier Empire - Tome 3
Le Sacre de Napoléon. 2 décembre 1804
Les Français et l'Empire
Quand Napoléon inventait la France
Maret, duc de Bassano
La Chute ou l'Empire de la solitude
Napoléon. Mon aïeul, cet inconnu
Nouvelle histoire du premier empire - Tome 4
1812 - La paix et la guerre
L'Allemagne de Napoléon
Du Niémen à la Bérézina
Guerre et armées napoléoniennes
Correspondance générale
Correspondance générale
Pie VII face à Napoléon : la tiare dans les serres de l’Aigle
Murat - La solitude du cavalier
Percier et Fontaine
La Berline de Napoléon
La Première guerre totale
Les Hommes de Napoléon
Chroniques de Sainte-Hélène - Atlantique sud
L’Abdication
Napoléon et ses hommes
De la guerre
Correspondance générale
La Conspiration du général Malet - 23 octobre 1812
Napoléon, l'esclavage et les colonies
Des résistances religieuses à Napoléon
Napoléon et le Mémorial de Sainte-Hélène
Kléber l'indomptable
Napoléon et l'Opéra
Napoléon, de la mythologie à l'histoire
Napoléon et la mer
Naissance du Code Civil
Champollion
La France de la Révolution et de l'Empire
Le Grand voyage de l'obélisque
Les Opposants à Napoléon
Dominique Vivant Denon
Le Grand Consulat
Le 18 Brumaire
Waterloo
Voies nouvelles pour l'histoire du Premier Empire
Lendemains d'Empire
Le Voyage en Egypte
La Province au temps de Napoléon
Nouvelle histoire du Premier Empire - Tome 2
Napoléon, le monde et les anglais
Sainte-Hélène
Le Maréchal Davout
Nelson contre Napoléon
Austerlitz
Austerlitz
Trafalgar
La Garde impériale
La Légende de Napoléon
Figures d'Empire
L'Impératrice Joséphine
Napoléon
Napoléon Bonaparte
L'Empire des muses
Passion Napoléon
Napoléon Ier et son temps
Le Sacre de Napoléon
Napoléon
Mythes et légendes de Napoléon
Kléber après Kléber (1800-2000)

Napoléon : suite et fin
Thierry Lentz   Nouvelle histoire du premier empire - Tome 4 - Les Cent Jours - 1815
Fayard 2010 /  27 € - 176.85 ffr. / 599 pages
ISBN : 978-2-213-63808-9
FORMAT : 15,3cm x 23,5cm

L'auteur du compte rendu : Alexis Fourmont a étudié les sciences politiques des deux côtés du Rhin.
Imprimer

Dans des vers éloquemment intitulés «Le Héros», le poète russe Pouchkine évoque comme suit Bonaparte : «Lui, toujours lui – ce parvenu armé devant qui les rois s’abaissèrent, que la liberté couronna, qui s’en fut, ombre de l’aurore» (Alexandre Pouchkine, Poésies, Gallimard, Paris, 1994, pp.140-141). Un peu plus loin, il décrit comment Bonaparte défia les affres de la peste, lors de sa visite du camp de Jaffa en 1799 durant la campagne d’Egypte, pour réconforter ses soldats accablés par le terrible fléau : «Je vois, continue l\'écrivain russe, une rangée de lits et, sur chacun, un mort vivant marqué par la peste puissante, cette impératrice des maux. Et lui que cerne une mort peu martiale, l’œil sombre, il marche entre les lits, il étreint la main de la peste, rallumant chez l’agonisant l’allégresse. Le ciel m’est témoin que l’homme qui risqua sa vie devant la maladie lugubre, pour ranimer un regard mort, je le jure, est aimé du ciel, quelque arrêt que sur lui prononce la terre aveugle…» (Ibid., p.142).

Prométhéen, le destin qu\'a connu Bonaparte ne laisse pas de susciter à la fois recherches et publications. Certes de façon moins lyrique que le romancier russe, Thierry Lentz s’est attelé pendant une dizaine d’années à la rédaction d’une «Nouvelle histoire du Premier Empire» en quatre volumes. D\'une très grande rigueur scientifique et d\'une érudition historique tous azimuts, le dernier tome est consacré à la fin du Premier Empire, alors que le Professeur de droit public entendait initialement se limiter à l’étude du «système continental napoléonien » stricto sensu, c’est-à-dire du couronnement jusqu’à l\'abdication de Fontainebleau et au traité de Paris. Préférant in fine inclure dans son analyse le «dernier acte de l’épopée», parce que «Napoléon et son idée impériale sont restés au cœur des préoccupations et des inquiétudes européennes» (p.7), Thierry Lentz divise pour ce faire son propos en trois grandes parties : d\'abord les négociations du congrès de Vienne, puis le récit de «l’homme de l’île d’Elbe» (p.281), pour reprendre l’expression du tortueux «diable boiteux », et le naufrage de la restauration impériale.

L\'auteur commence donc par décrire l’Europe sans Napoléon. En vertu du traité de Paris, les puissances européennes se réunirent à Vienne afin de sauvegarder la sécurité du continent, par l\'établissement d\'un savant équilibre rendant impossible à toute nation d\'envisager une guerre victorieuse. «Les rivalités traditionnelles, les ambitions séculaires et les vieilles craintes, écrit cependant Thierry Lentz, soit les forces profondes de l\'histoire européenne débarrassées de l\'alibi de la croisade antinapoléonienne, reprirent toute leur vigueur» (p.13), si bien que la coalition et plus particulièrement les quatre grands (la Grande-Bretagne, la Russie, l\'Autriche et la Prusse) péchèrent à maintes reprises par incohérence et désunion. Fort habilement, Talleyrand en profita pour faire passer la France du statut de trublion du jeu européen à celui d\'arbitre qui «ne demande rien, mais apporte quelque chose d\'important, le principe sacré de la légitimité». «Par la simple force du raisonnement et de la puissance des principes», écrivit Talleyrand, la France «rompit une alliance qui n\'était dirigée que contre elle». Gentz reconnaîtra plus tard que Talleyrand «renversa tous leurs plans sans espoir» (Harold Nicolson, Le Congrès de Vienne, Hachette, Paris, 1947, p.148). Seul le retour de Bonaparte sur le trône ressouda la coalition...

Thierry Lentz poursuit en évoquant la vie concrète de l\'Empereur déchu sur l\'Île d\'Elbe, puis détaille les raisons qui motivèrent son retour en France et la reconquista du trône que Louis XVIII s\'était entre-temps approprié. A cette fin, il utilisa la rhétorique révolutionnaire lors de ses proclamations «au peuple français » pour dénoncer le retour des Bourbons «dans les fourgons de l\'étranger» et stigmatiser la concentration du pouvoir entre les mains d\'un «petit nombre d\'individus, ennemis du peuple». Certes l\'odyssée de l\'Empereur du Golfe-Juan jusqu\'à Paris ne fut pas sans vicissitude, mais «l\'aigle, avec les couleurs nationales, vola de clocher en clocher jusqu\'aux tours de Notre-Dame» (p.291). L\'Empire rétabli, Napoléon s\'échina à libéraliser le régime. L\'Europe ne voulant plus de Napoléon, la guerre était pourtant inévitable. Fragile, la construction napoléonienne n\'y survécut pas. Ce qui permit le retour de «Louis deux fois neuf» (p.532) à la tête du pays. Ainsi prirent fin les «Cent-Jours» !

Conjuguant «défaite militaire, désastre diplomatique, catastrophe financière, déchirures intérieures et réémergence durable de la question de la légitimité du pouvoir en France» (p.552), l\'auteur considère la restauration impériale comme négative. Toutefois, Bonaparte tira profit de son exil à Sainte-Hélène et du sort qui lui fut fait. «Il jeta les bases d\'un phénomène rarissime : l\'écriture de l\'histoire par le vaincu» (p.553).


Alexis Fourmont
( Mis en ligne le 18/05/2010 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Nouvelle histoire du Premier Empire - Tome 2
       de Thierry Lentz
  • Nouvelle histoire du Premier Empire - Tome 3
       de Thierry Lentz
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd