L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 18 août 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 
Passion Napoléon
Dossier Napoléon
Dossier Napoléon
Correspondance générale
Les Royalistes et Napoléon
Les Français sous Napoléon
La Mort de Napoléon
Correspondance générale
Les Mensonges de Waterloo
Jakob Meyer, soldat de Napoléon
La Corse du jeune Bonaparte
Napoléon et Joseph Bonaparte
Correspondance générale
Cent Jours - La tentation de l'impossible
Quand les enfants parlaient de gloire
L'Aigle et la Synagogue
Nouvelle histoire du Premier Empire - Tome 3
Le Sacre de Napoléon. 2 décembre 1804
Les Français et l'Empire
Quand Napoléon inventait la France
Maret, duc de Bassano
La Chute ou l'Empire de la solitude
Napoléon. Mon aïeul, cet inconnu
Nouvelle histoire du premier empire - Tome 4
1812 - La paix et la guerre
L'Allemagne de Napoléon
Du Niémen à la Bérézina
Guerre et armées napoléoniennes
Correspondance générale
Correspondance générale
Pie VII face à Napoléon : la tiare dans les serres de l’Aigle
Murat - La solitude du cavalier
Percier et Fontaine
La Berline de Napoléon
La Première guerre totale
Les Hommes de Napoléon
Chroniques de Sainte-Hélène - Atlantique sud
L’Abdication
Napoléon et ses hommes
De la guerre
Correspondance générale
La Conspiration du général Malet - 23 octobre 1812
Napoléon, l'esclavage et les colonies
Des résistances religieuses à Napoléon
Napoléon et le Mémorial de Sainte-Hélène
Kléber l'indomptable
Napoléon et l'Opéra
Napoléon, de la mythologie à l'histoire
Napoléon et la mer
Naissance du Code Civil
Champollion
La France de la Révolution et de l'Empire
Le Grand voyage de l'obélisque
Les Opposants à Napoléon
Dominique Vivant Denon
Le Grand Consulat
Le 18 Brumaire
Waterloo
Voies nouvelles pour l'histoire du Premier Empire
Lendemains d'Empire
Le Voyage en Egypte
La Province au temps de Napoléon
Nouvelle histoire du Premier Empire - Tome 2
Napoléon, le monde et les anglais
Sainte-Hélène
Le Maréchal Davout
Nelson contre Napoléon
Austerlitz
Austerlitz
Trafalgar
La Garde impériale
La Légende de Napoléon
Figures d'Empire
L'Impératrice Joséphine
Napoléon
Napoléon Bonaparte
L'Empire des muses
Passion Napoléon
Napoléon Ier et son temps
Le Sacre de Napoléon
Napoléon
Mythes et légendes de Napoléon
Kléber après Kléber (1800-2000)

L'homme et ses légendes
Jacques-Olivier Boudon   - Par l'épée et par la plume
Textuel 2004 /  47 € - 307.85 ffr. / 191 pages
ISBN : 2-84597-111-7
FORMAT : 26x29 cm

L'auteur du compte rendu: Natalie Petiteau, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Poitiers, est historienne de la société du XIXe siècle et de la portée des années napoléoniennes. Elle a notamment publié Napoléon, de la mythologie à l'histoire (Seuil, 1999) et Lendemains d'Empire: les soldats de Napoléon dans la France du XIXe siècle (Boutique de l'histoire, 2003).
Elle est par ailleurs responsable éditorial du site http://www.calenda.org.

Imprimer

Sous couvert de la publication de l’un des beaux livres suscités par le bicentenaire de la proclamation de l’Empire, Jacques-Olivier Boudon signe ici un ouvrage qui tente de faire la part des choses au sujet des passions suscitées par Napoléon. Car l’empereur a fait naître une abondante littérature témoignant de ce qu’il n’a laissé personne indifférent, mais il a lui-même produit ou fait produire nombre de pages qui ont contribué à forger sa légende. Jacques-Olivier Boudon propose donc ici de réfléchir sereinement sur l’œuvre menée par Napoléon, mais aussi par ses collaborateurs, afin de comprendre également l’engouement provoqué par l’homme et son épopée militaire.

Chacune des périodes constituant la vie de Napoléon est donc l’objet d’une courte mais pertinente analyse : ainsi, à propos de l’enfance et de la jeunesse de Bonaparte, l’auteur n’oublie pas de souligner le décalage du jeune officier par rapport à la Révolution, mais aussi par rapport à son milieu d’origine, la petite noblesse de province. Il pense initialement bien davantage à la Corse qu’à la Révolution, mais dans le droit fil de la culture des Lumières dont il s’est abondamment nourri, il est séduit par le jacobinisme et en aucune façon par la Contre-Révolution. A partir de Toulon, Bonaparte peut faire figure de «général de la Révolution», même si d’autres officiers avaient alors recueilli autant de lauriers que lui. S’il est alors avant tout un militaire, il n’en prépare pas moins, alors, sa carrière politique. Ce qui éclaire la façon dont, en Brumaire, il maîtrise rapidement les fils d’un complot initialement tramé sans lui. Et s’il en vient à établir une dictature où l’opposition est muselée, c’est toutefois en s’inscrivant dans l’héritage révolutionnaire.

Même le passage à l’Empire est marqué par le respect de l’égalité : en revanche, l’étiquette dont Napoléon prend soin de s’entourer le conduit à se couper de plus en plus des réalités de son temps : «Napoléon est gagné par la démesure», souligne finalement Jacques-Olivier Boudon. De plus, l’Empire est finalement associé à la guerre par la nécessité d’imposer son régime comme une réalité intangible, ce qui a incontestablement pesé sur la société française. Sur ce point, on s’étonne que l’auteur ne soit pas plus explicite quant aux nuances à établir au sujet des successives significations des campagnes napoléoniennes. On le suit en revanche parfaitement quand il souligne que Napoléon a certes soif de puissance, mais qu’il est aussi entouré d’hommes qui ont également intérêt à la poursuite de la guerre. On appréciera aussi le souci des nuances lorsqu’il est précisé que l’Empire n’est pas une dictature militaire puisque le pouvoir reste entre les mains des civils, mais que l’armée n’en est pas moins un pilier essentiel du régime. On suit également l'auteur lorsque, dans le mariage avec Marie-Louise, il voit un moment de rupture majeure avec la Révolution et de divorce avec l’opinion publique. Toutefois, la campagne de 1814, en laissant apparaître Napoléon comme un homme trahi, contribue déjà à forger l’image du héros : là encore, les mises en perspectives proposées par Jacques-Olivier Boudon sont les bienvenues.

Certes, l’iconographie peut paraître ici moins belle que dans le volume publié en même temps chez Larousse : il faut cependant particulièrement apprécier la publication de documents rares et de fac simile de sources diverses ; on regrettera en revanche le parti pris par la collection de rejeter l’identification des illustrations en fin de volume. Mais on doit surtout souligner que le texte de ce livre-ci est bien plus riche et bien plus stimulant que celui du volume dirigé par Dimitri Casali.


Natalie Petiteau
( Mis en ligne le 24/11/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Napoléon Bonaparte
       de Collectif
  • Napoléon, de la mythologie à l'histoire
       de Natalie Petiteau
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd