L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 18 juin 2018
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Histoire  
 
Dossier Napoléon
Correspondance générale
Les Royalistes et Napoléon
Les Français sous Napoléon
La Mort de Napoléon
Correspondance générale
Les Mensonges de Waterloo
Jakob Meyer, soldat de Napoléon
La Corse du jeune Bonaparte
Napoléon et Joseph Bonaparte
Correspondance générale
Cent Jours - La tentation de l'impossible
Quand les enfants parlaient de gloire
L'Aigle et la Synagogue
Nouvelle histoire du Premier Empire - Tome 3
Le Sacre de Napoléon. 2 décembre 1804
Les Français et l'Empire
Quand Napoléon inventait la France
Maret, duc de Bassano
La Chute ou l'Empire de la solitude
Napoléon. Mon aïeul, cet inconnu
Nouvelle histoire du premier empire - Tome 4
1812 - La paix et la guerre
L'Allemagne de Napoléon
Du Niémen à la Bérézina
Guerre et armées napoléoniennes
Correspondance générale
Correspondance générale
Pie VII face à Napoléon : la tiare dans les serres de l’Aigle
Murat - La solitude du cavalier
Percier et Fontaine
La Berline de Napoléon
La Première guerre totale
Les Hommes de Napoléon
Chroniques de Sainte-Hélène - Atlantique sud
L’Abdication
Napoléon et ses hommes
De la guerre
Correspondance générale
La Conspiration du général Malet - 23 octobre 1812
Napoléon, l'esclavage et les colonies
Des résistances religieuses à Napoléon
Napoléon et le Mémorial de Sainte-Hélène
Kléber l'indomptable
Napoléon et l'Opéra
Napoléon, de la mythologie à l'histoire
Napoléon et la mer
Naissance du Code Civil
Champollion
La France de la Révolution et de l'Empire
Le Grand voyage de l'obélisque
Les Opposants à Napoléon
Dominique Vivant Denon
Le Grand Consulat
Le 18 Brumaire
Waterloo
Voies nouvelles pour l'histoire du Premier Empire
Lendemains d'Empire
Le Voyage en Egypte
La Province au temps de Napoléon
Nouvelle histoire du Premier Empire - Tome 2
Napoléon, le monde et les anglais
Sainte-Hélène
Le Maréchal Davout
Nelson contre Napoléon
Austerlitz
Austerlitz
Trafalgar
La Garde impériale
La Légende de Napoléon
Figures d'Empire
L'Impératrice Joséphine
Napoléon
Napoléon Bonaparte
L'Empire des muses
Passion Napoléon
Napoléon Ier et son temps
Le Sacre de Napoléon
Napoléon
Mythes et légendes de Napoléon
Kléber après Kléber (1800-2000)

Napoléon par Napoléon
Charles Napoléon   Napoléon. Mon aïeul, cet inconnu
Pocket 2011 /  7,80 € - 51.09 ffr. / 535 pages
ISBN : 978-2-84563-390-2
FORMAT : 11cmx18cm

Première publication en octobre 2009 (XO)

L'auteur du compte rendu : Alexis Fourmont a étudié les sciences politiques des deux côtés du Rhin.

Imprimer

Napoléon, a jadis écrit Chateaubriand, n'est point grand par ses paroles, par ses discours, par ses écrits, par l'amour de la liberté qu'il n'a jamais eu et n'a jamais prétendu établir. Il est grand surtout pour être né de lui seul. Il est grand pour avoir abattu tous les rois, ses opposants, pour avoir défait toutes les armées, quelle que soit leur valeur, pour avoir rempli dix années de tels prodiges qu'on a peine aujourd'hui à les comprendre». C’est en ces termes que le Breton brosse le portrait de Bonaparte dans ses célèbres Mémoires d'Outre-tombe.

Dans son ouvrage Napoléon. Mon aïeul, cet inconnu, c’est au tour de l’un des descendants directs de l’Empereur de s’adonner aux délices de la biographie. Pour ce faire, Charles Napoléon précise d’emblée qu’en «racontant l’Empereur, le général républicain ou son enfance en Corse, (…) il écrit sur sa propre famille».

Tulard a autrefois estimé qu’autant de livres sur Bonaparte ont été publiés que de jours se sont écoulés depuis sa disparition, soit la bagatelle de peu ou prou soixante-neuf mille ouvrages ! Entendant apporter un nouvel éclairage sur le grand homme, le «neveu parlant de son grand-oncle» explique avoir dû s’affranchir de deux travers : celui de «l’histoire laudative et de mythologie» ainsi que celui du «rôle ou la naissance l’avait mis». L’objectif de l’auteur est de dresser un portrait de l’homme Napoléon dans toute sa complexité, de retranscrire la «vérité de sa personne», de «ses humeurs, ses curiosités, ses habitudes, ses fulgurances, plus que le récit des combats».

Au fil des pages, on découvre un «personnage en clair-obscur» plus grand que la moyenne de l’époque, appréciant les couleurs claires, faisant des fautes d’orthographe et parlant la langue de Molière avec un fort accent corse. L’auteur rend également compte de la minutie de l’homme, de son goût immodéré pour la lecture, du peu de temps qu’il passe à table et à dormir, et de son étonnante capacité de travail.

Dans un chapitre intitulé «Au pouvoir !», l’auteur évoque la façon dont Bonaparte, ce «Robespierre à cheval», a enraciné les conquêtes de la Révolution française. «On a tout détruit, déclare Napoléon Bonaparte le 8 mai 1802 au Conseil d’Etat, il s’agit de tout recréer. Il y a un gouvernement, des pouvoirs, mais tout le reste de la nation, qu’est-ce que c’est ? Des grains de sable. Nous sommes épars, sans système, sans réunion, sans contact. Tant que j’y serai je réponds bien de la République, mais il faut prévoir l’avenir. Croyez-vous que la République soit définitivement acquise ? Vous vous tromperiez fort. Nous sommes maîtres de la faire, mais nous ne l’avons pas et nous ne l’aurons pas si nous ne jetons pas sur le sol de France quelques masses de granit». Ces fondations ont préfiguré l'État moderne et la République française, tels qu’on les connait aujourd’hui. Il s’agit, entre autres, de l’organisation administrative, du code civil, du principe de finances publiques équilibrées et de l’instruction publique.

Le soupçon d’une bienveillance excessive de l’auteur vis-à-vis de son grand-oncle, ce que tout un chacun peut éprouver de prime abord, ne se vérifie nullement ici. Lucide, Charles Napoléon ne verse pas dans le dithyrambe, mais réclame au contraire un «droit d’inventaire» (Jean Sévilla, dans Le Figaro du 27 novembre 2009) car «l’ombre met en valeur la lumière, à moins que cela ne soit l’inverse».


Alexis Fourmont
( Mis en ligne le 15/02/2011 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd